Les Sept Soeurs de l’Ile d’Ouessant

Par défaut

Article de Eléanor de Toulfouen

Sept femmes vêtues de blanc dansent autour du cromlec’h, sept sœurs cheminent, sept vierges consacrées dansent dans la lumière de la Lune Pleine qui révèle leur présence

Sept Femmes dansent à présent dans le cromlec’h, sept sœurs de blanc vêtues, sept vierges consacrées, des couronnes de fleurs ornant leur chevelure

Et voici qu’un homme d’apparence chenue s’invite au rituel. Il semble né de la Terre elle-même, son corps est d’écorce et de mousse et son visage parsemé de feuilles.

Sept femmes de blanc vêtures chantent en se donnant la main autour d’un feu au centre du cromlec’h, sept sœurs, sept Vierges consacrées honorent la Mère dans le cercle sous la Lune Pleine.

Et voici que l’Homme entre dans le cercle de pierres. Il a l’air bien vieux, son corps noueux courbé vers le sol, il avance péniblement sur ses jambes torves. Il est toute souffrance.

Et les sept femmes voient enfin l’homme et les sept sœurs de l’Île d’Ouessant l’interpellent en ces termes :

  • Qui es-tu toi qui ose venir à nous vêtu de la sorte ?

  • Je suis l’Homme-Vert, ne me reconnaissez-vous pas ?

  • Non point ! L’Homme-Vert est… vert !!! tu es un vieillard et ne peux être lui !

  • Et vous, qui êtes-vous donc, Femmes qui dansez sous la Lune Pleine et doutez de mon identité ?

  • Nous sommes sept sœurs, sept vierges consacrées au service de la Mère, nous sommes sept femmes de blanc vêtues, nous chantons et célébrons la vie !

  • Comment vous nomme-t-on ?

Une à une les sept femmes, les sept sœurs, les sept vierges consacrées, s’avancent au centre du cromlec’h auprès du feu, lèvent les bras aux ciel et clament leur nom dans le silence de la nuit.

La première s’appelle Don,
La seconde Liesse,
La troisième Clarté,
La quatrième Fierté,
La cinquième Engagement,
La sixième Promesse,
La septième Amour

Sept femmes vêtues de blanc se nomment sous la Lune Pleine, sept sœurs, sept vierges consacrées.

  • Et vous m’avez oublié vous aussi !! Comment ne me reconnaissez-vous point ?Vous seules pouvez me rendre ma jeunesse. Jeunesse qui s’est enfuie quand les humains ont commencé à m’oublier, il en reste encore quelques uns pour se souvenir de moi mais si peu que mes membres endoloris ne sont plus que bois sec. Je vous cherchais car vous êtes celles qui me rendrez ma jeunesse.Vous voici, mes sœurs et voici que vous me redonnez vie en vous nommant car je suis de votre monde.

Sept femmes vêtues de blanc dansent dans le cromlec’h autour de l’Homme-Vert, sept sœurs, sept vierges consacrées redonnent vie à l’Homme Vert dont elles clament le nom à la face du Monde, éclairées par la une Lune Pleine. Et l’Homme Vert chante à présent le chant de l’Immortalité. Et voici que ses membres se dénouent et voici que ses traits rajeunissent et que se déride son front.

Et voici que la Terre toute entière frémit et que des jeunes poussent la transpercent de toutes part, et voici que refleurissent les déserts et que chantent les feuilles dans la douceur du vent tiède, souffle de vie.

Et voici que l’Homme Vert offre aux sept femmes vêtues de blancs, au sept sœurs au sept vierges consacrées, l’espace de quelques instants, son corps solide et puissant avant de disparaître comme il était venu.

Sept femmes de blanc vêtues, sept sœurs, sept vierges consacrées dansent dans le cromlec’h et portent à présent dans le cœur un gland d’or pur offert par l’Homme Vert en guise de remerciement et qui font d’elles des Immortelles consacrées.

Sept femmes de blanc vêtues, sept sœurs, sept vierges consacrées m’ont appelée dans le cromlec’h et j’ai dansé au clair de la Lune Pleine avec elles, la danse de vie sur l’Île d’Ouessant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s