Je vous salue, la mer….

Par défaut

Article de Patricia Buigné-Verron
www.mouvement-interieur.org

Je souhaite partager avec vous ma récente découverte d’un poète trop discret…

Pierre MénoretPour l’état civil, Pierre Ménoret, est né à Brest le 28 juillet 1938. Il est auteur-compositeur-interprète, fils de l’écrivain Yves-Marie Rudel et frère du peintre Bernard Ménoret.

Mais pour le connaître de l’intérieur, écoutez-le plutôt « saluer la mer »… Vous percevrez sans doute la même authenticité poignante qu’en écoutant Jacques Brel célébrer son « plat pays » ou Jean Ferrat déclamer à quelle point « la montagne est belle »… Vous ressentirez sa voix chaude chevaucher la crête argentée des vagues dans un éclaboussement de mots de lumière… Vous suivrez ses accents modulés au mouvement des marées… Vous frissonnerez  avec la brise d’air marin qui semble parvenir d’espaces infinis…  Vous vous sentirez goutte parmi les gouttes dans l’immense océan… Vous vous sentirez grand et humble à la fois…

A travers d’autres textes, Pierre Ménoret chante aussi le vent, les amours, l’amitié, la mort, l’espoir, la prière… Son registre, puisant au plus profond de l’âme universelle, est celui du cœur…

Bonne écoute !

PBV

Je vous salue,  vous salue la mer.
On se sent bien ici,
Pour une paix entière,
C’est à vous que l’on vient
Quand les nuages passent,
Quand la lumière est froide,
Quand les amours s’effacent…
Roulée, votre clémence
Brisée, votre colère
Enfance retrouvée
Je vous salue la mer…

***

Je vous salue, vous salue la mer.
Le ciel est avec vous
Entre toutes les terres.
Dans les siècles des siècles,
Votre voix déferlante
Jamais ne se taira,
Cruelle ou bienfaisante.
Contre votre grandeur
Que semblent nos misères ?
A nous pauvres pêcheurs
Il reste la prière…

***
Ave Marée,  Ave Marée

***

Je vous salue,  vous salue la mer.
De vous,  je suis venu
Et en vous, je me perds.
Parmi les chants du monde,
Et entre tous ces bruits,
Celui de vos entrailles
Est profond et béni,
Tout orgueil englouti
Jusqu’à plaider coupable.
Même la mort par vous
Doit être concevable…

***

Je vous salue,  vous salue la mer,
Pleine d emportements
Immense, familière.
Vos flux et vos reflux
Comme le cœur du temps.
Au passage des hommes,
Votre balancement.
A l’heure de ma mort,
Et maintenant surtout,
Je vous salue la mer
Je vous salue, c’est tout !

***

Ave Marée, Ave Marée…

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s