La lumière pâle

Par défaut

Au cœur de l’hiver, la lumière pâle foudroie.

De pureté revêtue, la terre s’immerge de mystère.
Elle dort.
Les sons respectent son repos, chaque bruit s’embrume
et s’éteint dans la douceur de ses lignes enneigées.
Elle rêve.
Et les arbres nus et noirs, étoilés de cristal, portent son message au ciel embué.
La terre dort et rêve, le ciel l’entend. Silence.

En ce blanc repos, en ce temps éternel, se prépare la magie de l’éveil.
Patience.

Oraura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s